L'amour reçu

 

Je sens,

Venues des mers du sud, des vagues si bleutées

Inondant de bonheur mes rêves éveillés.

Vraiment,

Je ne suis pas l’homme qui mérite l’amour :

Je ne sais déjà pas pourquoi je vis ce jour.

Je n’ai

En lieu de souvenirs qu’un vague tas de cendres

Que j’ai confiées au vent. Il a su tout me prendre.

Jamais

Je n’ai pu m’installer au milieu de la vie

Sans accrocher la corde à mes moindres envies.

Souvent

Sans aucune raison, juste pour un mal-être,

Je mets le feu partout, et jusque dans mon être.

Le temps

D’inhumer mon bonheur sans fleurs et sans couronnes,

Je me retrouve seul et que Dieu me pardonne.

La vie

N’est pour moi qu’un tumulte où mon amour s’abîme,

Comme un bateau perdu sur le bout d’une rime.

L’envie

Est pourtant forte en moi qui cherche à être esclave

D’un sourire aux seins nus , de l’ombre d’un visage.

Un jour,

Je rejoindrai le nid, comme un oiseau perdu,

Seul, dépossédé mais amoureux éperdu.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×